Biens de consommation

Logistique d’entreposage

Des pressions exercées au cœur de la chaîne d’approvisionnement pour réduire les coûts tout en améliorant la conformité des produits et de la livraison ont défini notre façon de créer de la valeur pour nos clients. Il est désormais pratique courante d’imposer des amendes à un fournisseur pour des problèmes de conformité relativement au produit, au taux d’exécution des commandes, aux délais et au temps de livraison, et d’étiquetage. L’importateur de biens de consommation doit faire preuve de créativité de nos jours pour maintenir des coûts faibles.

Les taux des contenants maritimes ont augmenté alors que les prix d’achat par unité sont demeurés les mêmes. Nous tous chez PiVAL savons l’importance de faire part à nos clients de toute possibilité qui s’offre à eux d’accroître leur longueur d’avance sur la concurrence étant donné que nous constatons de visu l’état des produits qu’ils nous confient et dont nous assurons la manutention. Nous déployons tous les efforts possibles pour ajouter de la valeur en reconnaissant les occasions d’économie de coûts qui s’offrent à eux lorsqu’elles se présentent à nous.

L’un de nos clients fait l’importation de sacs de diverses tailles. Celui-ci devait relever le défi de réaliser des économies avec sa chaîne d’approvisionnement. Nous avons constaté que ses sacs pouvaient être insérés les uns dans les autres, et ainsi permettre de doubler ou de tripler le nombre d’unités par conteneur maritime. Cela permettrait au client d’importer un inventaire beaucoup plus important pour le même coût par conteneur. Nous devions cependant nous assurer que des économies nettes pouvaient être réalisées étant donné que le coût de la main-d’œuvre pour déballer les sacs expédiés de cette façon différait largement du coût de la main-d’œuvre utilisée à l’étranger pour les insérer les uns dans les autres. Les résultats escomptés ont été obtenus par la mise en place de contrôles des processus, d’aménagement de l’atelier de fabrication et de conception d’un convoyeur permettant ainsi d’atteindre un coût de manutention par unité qui permettait une baisse du coût d’ensemble. En appui à nos efforts, nous avons créé de la visibilité par l’entremise de nos procédés de balayage WMS (Système de gestion d’entrepôt) et RF (radiofréquences) pour assurer le suivi des articles insérés les uns dans les autres à la réception jusqu’au processus de reprise afin d’en faire des articles livrables.

Cette visibilité permet aussi à l’équipe de la chaîne d’approvisionnement de nos clients de contrôler en entier le processus de livraison sortante, y compris le coût cumulatif de synchronisation avec le coût de la main-d’œuvre et des comptes débiteurs. Nous avons aussi ajouté une connectivité pour l’échange de documents informatisés dans le but d’améliorer la vitesse de transmission des données et leur précision, ce qui nous a permis de réaliser des ratios de 100 % par bateau, y compris la conformité aux règles d’étiquetage et aux services de gestion des rendez-vous.

Cela a permis à notre client de vendre ses produits à d’importants détaillants grâce à notre capacité à faire face à la complexité des détaillants de niveau 1.